Terra HUMANIS - une
TELEVISION
CINEMATOGRAPHE
THEATRE
MUSIQUE
ECOLOGIE
SCIENCES
ESPACE
MYSTERES
MUSEUM
LITTERATURE
CUISINE
SPORTS
ARTS
SAPEUR POMPIERS
ANIME NO MELODY
KILLERBEE
GEEK UNIVERSE
T.H.C.1.
RADIO ANIME
A PROPOS







VOUS ETES SUR LE

PREMIER ARTICLE

WONDER WOMAN

DECEMBRE 1941

PROCHAINEMENT

UN NOUVEL ARTICLE

WONDER WOMAN

Harry George PETER

Le dessinateur qui donnera corps à la vision de Marston est Harry George PETER, plus souvent appelé H. G. PETER. À l’origine illustrateur dans la presse écrite, il quitte la Californie pour New York en 1907, se lançant dans la bande dessinée peu avant la création de Wonder Woman. Comme Marston, il se fait l’avocat du féminisme du XXème siècle. Il travaillera sur Wonder Woman jusqu’à son décès en 1958, à l’âge de soixante-dix-sept ans.

La création d'une légende

« Aussi charmante qu’Aphrodite, aussi sage qu’Athéna, aussi rapide que Mercure… »


À une époque où les super-héros musculeux affrontent la faune des bas-fonds et défendent des demoiselles en détresse, des inquiétudes se font sentir quant aux effets de cette brutalité sur l’enfance. Les bandes dessinées sont remplies de protagonistes mâles résolvant des problèmes d’une manière traditionnelle et violente. L’éditeur Maxwell Charles GAINES évolue dans cette atmosphère. Se tournant vers le psychologue William MOULTON, un fervent défenseur du « potentiel éducatif » de la bande dessinée, il cherche à développer un personnage s’appuyant davantage sur la compassion. L’épouse de Marston, Elizabeth, fait remarquer que le personnage devrait être une femme.

Premier pas

Wonder Woman fait ses débuts dans les pages d’All-Star-Comics numéro 08, publié en 1941, et connait un succès instantané. Wonder Woman sert l’objectif que s’est fixé Marston, montant au monde le visage d’une super-héroïne forte et indépendante, et dont le parcours pourra faire écho à l’émergence du pouvoir des femme dans le monde réel. Soixante-quinze ans et des milliers d’histoires plus tard, Wonder-Woman continue à inspirer et éduquer des femmes et des hommes de tous âges.

William Moulton MARSTON

William Moulton Marston, né dans le Massachusetts, passe les premières années de sa carrière à étudier les rapports entre les émotions et leurs effets sur la pression sanguine, des recherches qui lui permettront de participer à l’invention du détecteur de mensonge. Il travaillera sur Wonder-Woman jusqu’à sa mort en 1947, à l’âge de cinquante-trois ans.

FACEBOOK OFFICIEL

CHAINE T.V.

T.H.C.1

FACEBOOK T.H.C.1

TWITTER

OFFICIEL

FACEBOOK

H. NEWS

NOUS ECRIRE

FACEBOOK BARNABE

Le monde de Diana

Ce n’est pas une super-héroïne normale. Wonder Woman a été créée à une époque où la majorité des super-héros étaient des justiciers costumés rompus à l’usage de leurs poings, meilleure solution à leurs problèmes. Quant à elle, elle offre au monde quelque chose de différent, et d’assurément meilleur. Elle représente la promesse de solutions aux problèmes de notre société, bien au-delà de la force brute et des armes. Wonder Woman délivre un message de la part des dieux grecs et nous explique que nous pouvons faire mieux.


Wonder Woman est l’incarnation moderne et sans ambiguïté de l’héroïne selon la mythologie grecque. Elle perpétue les histoires que nous nous racontons depuis des milliers d’années. Elle a été choisie par les dieux olympiens, elle a une quête à mener à bien, elle dispose des outils nécessaires à l’accomplissement de sa mission. Aussi héroïque que Percée ou Ulysse avant elle, Wonder Woman sacrifie sa propre immortalité, sans hésitation, pour le bien de l’humanité.


L’on pourrait dire, là où Superman nous donne l’autorité et Batman nous offre la vengeance, Wonder Woman nous enseigne la valeur du pardon, de la paix et de la compassion. À travers ses actions, elle démontre l’importance de l’égalité et les dangers de l’oppression sous toutes ses formes.


Wonder Woman est bien davantage qu’une super-héroïne portant un costume coloré et affrontant de sinistres super-vilains. Elle est un puissant symbole qui, à travers ses actions héroïques, nous aide) découvrir nos forces cachées tout en exposant sans honte nos faiblesses. À travers ses histoires, nous apprenons à nous connaitre, ce qui a toujours été le but des mythes et des légendes.