Les conquérants du grand nord |
Les premiers Américains |

FACEBOOK OFFICIEL

CHAINE T.V.

T.H.C.1

FACEBOOK T.H.C.1

TWITTER

OFFICIEL

FACEBOOK

H. NEWS

NOUS ECRIRE

FACEBOOK BARNABE

OFFRIR UN DON A TERRA HUMANIS

LES VALLEES FERTILES

HISTOIRE DE L'HUMANITE

LES PREMIERS AMERICAINS

HISTOIRE DE L'HUMANITE

Disparitions | d'animaux

Peu à peu, les Amérindiens apprennent à tirer parti des ressources du continent où ils vivent. Ils pratiquent la cueillette, récoltent des racines, des baies comme les airelles et les groseilles, des noix, etc. Ils apprennent aussi à chasser. Les Amérindiens deviennent si habiles et si bons chasseurs que plusieurs dizaines d’espèces s’éteignent, purement et simplement, par exemple les chevaux (les chevaux américains actuels descendent des animaux amenés par les conquistadores au XVIe siècle). Mais aussi les Mammouths et leurs parents, les mastodontes, les chameaux, plusieurs de bisons, etc. (Mais tous les bisons ne disparaissent pas. Heureusement pour les Indiens des plaines car cet animal constituera leur principale ressource.)


Au fil des ans, plusieurs peuples vont ainsi être conduits à s’adapter à leur environnement, à se spécialiser. Les groupes de chasseurs finissent par se heurter à d’autres groupes. Chacun entend défendre son territoire. Les terrains de chasse vont se fractionner.

- 10 000 AVANT JESUS CHRIST

Grandeur, décence | des Dorsets

Les Dorsets ont sans doute traversé le détroit de Béring vers 2 000 avant Jésus Christ. Aux alentours de 800 avant Jésus Christ, il se répandent dans une grande partir des régions du nord de l’actuel Canada, avant de s’installer au Groenland. Ils quittent ce territoire, y reviennent. Finalement, leur civilisation disparaît vers 1300, sans doute parce que ces hommes ne disposaient pas de la technologie leur permettant de lutter contre le refroidissement de la température.

Dictionnaire |

CARIBOU : Caribou est un mot d’origine amérindienne, né au XIXe siècle. Il est utilisé, en Amérique du Nord, pour désigner le renne sauvage. Le Caribou est donc un cousin de l’animal qui vit en Scandinavie.

Prologue | Conquêrants du grand Nord

Il y a quelques milliers d’années, les peuples d’Amérique du Nord, du moins ceux des régions plus ou moins proches de la zone polaire, doivent s’adapter à des conditions de vie difficile : le froid, la nuit polaire, etc.

Alaska | Comment vivait on ?

Les Amérindiens jadis installés dans le nord-ouest de l’Amérique, dans l’actuel état de l’Alaska, vivent en harmonie avec leur environnement. La chasse reste leur principale occupation, mais ils savent aussi pécher au filet. Très habiles, ils se déplacent en canoë et tuent leurs proies à l’aide de harpons, de lances et de poignards. Mais quel animal chassent-ils ? Des mammifères marins, comme le phoque, l’otarie ou la baleine. Sur terre, ils traquent surtout le caribou, dont la peau sert à se vêtir et aussi à construire des tentes qui ont la forme d’un dôme. Pour fabriquer une habitation pouvant recevoir quinze personnes, il faut compter trente à trente-cinq peau de caribou ! Les chasseurs adoptent différentes tactiques. Soit, ils s’approchent des animaux sans se faire repérer, soit ils les rabattent vers un lac pour que les bêtes se retrouvent prisonnières de la glace… a moins qu’ils n’essaient de les encercler avant de les tuer !

Groenland | Comment vivent les Dorsets

Venus d’Asie par le détroit de Béring, les Dorsets parcourent, au fil des siècles, quelque 12 000 kilomètres pour finalement s’établir au Groenland. Là, ils construisent les premiers igloos. Plutôt grands, ils aiment guerroyer et n’ont pas trop de mal à vaincre les peuples qui se mettent en travers de leur chemin. Ils ne connaissent ni l’arc, ni la flèche et n’ont que des harpons. Ils n’ont pas de bateau et pêchent à mains nues. Leur culture sera plus tard assimilée par les Inuits (les Esquimaux)