Sommes nous des extra terrestres ?
Les secrets du l'USS Zumwalt
Terra HUMANIS - une
TELEVISION
CINEMATOGRAPHE
THEATRE
MUSIQUE
ECOLOGIE
SCIENCES
ESPACE
MYSTERES
MUSEUM
LITTERATURE
CUISINE
SPORTS
ARTS
SAPEUR POMPIERS
ANIME NO MELODY
KILLERBEE
GEEK UNIVERSE
T.H.C.1.
RADIO ANIME
A PROPOS








SOMMES NOUS DES

EXTRA TERRESTRES

PRESENT

LES SECRETS DE

L'U.S.S. ZUMWALT

Science fiction et sciences peuvent servir à l'ufologie

Lorsque l'on aborde l'ufologie qui traite principalement des observations et des expériences vécues par des témoins, à un moment donné il faut s'intéresser à la science et principalement à une discipline pluridisciplinaire qui se nomme exobiologie. C'est ce que font la plupart des auteurs de science-fiction pour avoir un peu de crédibilité. La science-fiction tente à travers divers sujets de montrer un avenir plus ou moins radieux et plus ou moins réaliste ou fantaisiste. La SF met en garde aussi quelquefois.



Les ufologues s'intéressent pratiquement tous à ce genre de films. Ceci est bien, à la seule condition qu'ils vérifient par eux même ce qui est réaliste ou tout à fait fantaisiste, car les films sont faits pour divertir en premier lieu tout en laissant des messages qu'il convient au cinéphile d'apprécier ou non.



Dans ce cas les ufologues simplement en vérifiant des aspects se rendront compte de ce qui est possible ou non. Ainsi, l 'ufologue progresse à son tour, au niveau de ses propres connaissances.

Dernièrement j'ai regardé Life- Origine inconnue, un film réalisé par Daniel Espinosa.

Ce film est à mi-chemin entre Alien et Gravity deux autres films de SF, connus, ce genre propose des problématiques intéressantes.



La vie dans un lieu confiné qui se trouve lui-même loin de la terre et dans un environnement hostile. Le quotidien des astronautes est différent des autres humains qui vivent sur terre dans un milieu approprié pour eux. Une station dans l'espace comme la station internationale (ISS) est conçue pour mener diverses expériences et le minimum vitale afin d'assurer la survie des pensionnaires et leur intégrité physique mais également le bon déroulement des missions Tout ceci a été pensé par les savants et les concepteurs. L'énergie, l'approvisionnent, les soins, la maintenance etc. Tout ce que cela peut engendrer en difficultés et en imprévus pour les ressources, les approvisionnements, les dépannages lourds, l'acheminement d'éventuels secours, etc, tout ceci suit une ligne directrice, quel que soit l'opération. Les conflits pouvant éclater entre les membres de l'équipage composés de pilotes, scientifiques, ingénieurs doivent être inexistants pour le bon déroulement d'une mission. Alors bien entendu il y a des protocoles, des procédures dans un règlement stricte aussi bien en comportement disciplinaire mais aussi pour l'hygiène, les règles de sécurité, les missions à mener, l'entretien de la station spatiale, les priorités, etc. Les spationautes sont entraînés et doivent suivre à la lettre les analyses médicales, la nutrition, les programmes sportifs, toutes les procédures en plus de leur travail, il y va de leur santé, voire de leur survie et de la réussite d'une opération ou d'une mission. Dans l'espace rien n'est anodin, rien n'est simple.



Dans le film Life- Origine inconnue, une expérience tourne mal. Je passerai les détails par respect pour celles et ceux qui n'ont pas encore visionné ce film.



Une mission qui récolte des échantillons à étudier demande de la précision pour les gens formés, eux même équipés d'outils, de machines, de robots astromobiles (rover) adaptés à l'environnement où il va opérer. Tout cela doit être coordonné pour être performant. Nous pouvons dès lors imaginer ce premier travail qui consiste à récolter des échantillons dans un lieu bien défini. Peu de place pour l'improvisation ou le hasard, car il y a un délai à respecter. L'autonomie d'un rover étant limité en énergie, en carburant et s'il y a une sortie extra véhiculaire de la part d'un astronaute nous savons que lui aussi son temps est compté dans l'espace en raison des particules nocives etc.



La station internationale.



Construction décidée en 1998.



La station internationale est un projet lancé par Ronald Reagan en 1983, le coût augmente avec le temps car des modules se rajoutent et les remplacements de pièces etc. ne sont pas gratuites. Elle a coûté déjà plus de 12 fois le budget alloué. Le 31 janvier 1985 l'E.S. A (Agence Spatiale Européenne) accepte de s'associer au projet rejoint en Avril par l'agence spatiale Canadienne et en mai par la JAXA (agence spatiale japonaise). ROSCOSMOS (agence spatiale russe) rentre dans le projet en 1993.



L'ISS est un laboratoire spatial qui permet diverses expériences et l'étude du milieu en apesanteur.

Astronomie, physique, biologie, tests médicaux (les effets de l'apesanteur et du cosmos sur le corps humain), la météorologie, les sciences des matériaux (pour améliorer les techniques de fabrication sur terre) etc.



Proxima le nom de la mission du spationaute français Thomas Pesquet (dixième français envoyé dans l'espace) un séjour qui durera six mois, à bord du complexe orbital, cette mission est intéressante. En effet j'ai pu rencontrer monsieur Miguet professeur de SVT du lycée Léon Blum situé au Creusot, à la fête de la science le 17 octobre 2016 de notre ville. Cet enseignant a été à l'origine du projet décrit ci-dessous.



Les enseignants ainsi que les étudiants m'ont expliqué leur projet qui est partit à bord de la station spatiale parrainée par le spationaute Thomas Pesquet. Ainsi une boîte contenant des graines de lentilles envoyés par un établissement situé à Toulouse, de la moutarde pour Dijon et des radis pour le lycée Léon Blum du Creusot sélectionnés par le CNES (Centre National d'études Spatiales). L'enseignant en charge du projet m'a expliqué que l'ESA et la Nasa étaient très pointilleuses pour le matériel utilisé et certains procédés à cause des normes de sécurité etc. Ceci a été un véritable défi car il a fallu se plier aux exigences et aux normes des agences spatialesC:Creator


 Des travaux scientifiques à bord de l'ISS est de mener en parallèle trois expériences sur l'influence de la micropesanteur : CERES, CrISStal et CatalISS.



CERES : étude de la croissance des plantes (graines de lentilles, moutarde et radis)

CrISStal : étude de la croissance des cristaux.



CatalISS : étude de la réaction catalytique. Dans ce but, la catalyse opérera à partir d'enzymes (pepsine) et de gélatine alimentaire pour une réaction d'une durée de 3 jours.

Ici ce ne sont que quelques travaux qui sont désignés.



Alors voici ma réflexion avec ses interrogations :



L'homme tel un « alchimiste » pourrait-il à son insu ou volontairement devenir une sorte de créateur en diffusant la vie dans l'espace ? Quelles sont les dispositions prises à ce sujet ? (S'il y en a !)



Des manipulations génétiques ont-elles lieues dans l'espace ?



Les expériences menées dans l'espace sur les espèces animales, et végétales peuvent-elles changées leur ADN ?



Un animal ou un végétal peuvent-ils muter en créature déformée physiquement et modifiée intellectuellement parlant ?



Dans le sens inverse.



Un fossile peut-il être ramené à la vie ou peut-on réveiller un microorganisme en sommeil pendant des années voire des siècles ou des millénaires trouvés sur une lune ou sur une autre planète voir même de la nôtre ? Peut -on redonner vie à une espèce éteinte sur notre planète et aussi dans le cosmos ?



Quels sont les protocoles et les chartes concernant ces expériences ou les manipulations génétiques ?



Un organisme quelconque ramené sur la station doit être confiné à mon sens et les manipulations doivent suivre des modes d'applications, des procédures bien entendu, mais aussi des règles strictes du genre que les manipulations ne soient pas en contact direct avec le scientifique ou l'équipe scientifique. Le rapport entre le film Life- Origine inconnue est mon petit article est là. Les risques possibles pour l'équipage ou l'humanité toute entière.



L'auteur du film met en avant les dangers pouvant résulter de manœuvres, d'essais, d'expériences sur des choses totalement inconnues et qui pourraient dans le pire des cas ressembler à quelque chose de connu sur terre du moins dans l'aspect physique, mais pouvant être de redoutables prédateurs. Je pense notamment à des virus ou d'autres micro-organismes à l'apparence plus ou moins sympathique.



Je constate que mes recherches concernant les milieux marins sur notre planète ne sont pas si mauvaises que cela pour définir un archétype d'une espèce qui pourrait naître ailleurs dans le cosmos, sur une lune, une planète, une exoplanète ou une exolune. Je m'intéresse énormément aux recherches scientifiques spatiales et sur notre planète, de cette manière je garde un œil avisé sur les découvertes et les technologies utilisées.



La SF imagine à présent des sortes de poulpes (film « the Arrival « premier contact en français) chef d'œuvre de Denis Villeneuve, comme visiteurs ou comme espèces de l'espace à la différence que ces espèces imaginaires pour l'heure, ont des facultés d'intelligence, de mémoire et des capacités à se déplacer loin.



Dans mon ouvrage O.A.N.I/ O.V.N.I enquête méthode réflexions (éditions Saint Martin) j'explique brièvement certaines facultés qu'ont des dauphins, la baleine à bosse et surtout un poulpe. (Langage, mémorisation, apprentissage)



Le lien s'il peut y en avoir un et sans doute celui-ci. Des espèces terriennes au fond de nos lacs, mers ou océans pourraient avoir à un autre degré de développement leur équivalent, ou une certaine ressemblance (sorte de sosie) sans doute toute relative dans l'espace interstellaire.

Le tout serait de ne pas ramener volontairement ou involontairement un spécimen inconnu même si l'aspect paraît sympathique au premier abord. L'étude continue, la recherche est passionnante, mais il faut être prudent.

  

Crédits

AUTEUR : SYLVAIN MATISSE


Supports techniques- Références : : wikipédia , CNES,  investigations ufoetscience

lien externe pour ceux que cela intéresse : La fête de la science de l'utile à l'agréable.

Article rédigé le mercredi 26 avril 2017 par Matisse sylvain.


©Matisse sylvain

TERRA HUMANIS

Juin 2017

FACEBOOK OFFICIEL

CHAINE T.V.

T.H.C.1

FACEBOOK T.H.C.1

TWITTER

OFFICIEL

FACEBOOK

H. NEWS

NOUS ECRIRE

FACEBOOK BARNABE