Monsieur Du Snob | Terra Reporter Découvertes
Astérix | Terra Reporter Découvertes

Astérix, anciennement Astérix le Gaulois, est une série de bande dessinée française créée le 29 octobre 1959 par le scénariste français René Goscinny et le dessinateur français Albert Uderzo dans le no 1 du journal français Pilote. Après la mort de René Goscinny en 1977, Albert Uderzo poursuit seul la série, puis passe la main en 2013 à Jean-Yves Ferri et Didier Conrad.

De nombreuses localités, de Brest à Saint Malo, jusqu’à l’extrême nord de la France, ont proclamé se trouver à l’emplacement exact du village imaginé par René Goscinny et Albert Uderzo.


En scrutant minutieusement les cartes proposées dans les albums d’Astérix, on peut, en fait, situer le village dans un rayon de 60 kilomètres autour de Roscoff, dans le Finistère. Mais de nombreux fans sillonnent encore la Bretagne à la recherche d’indices potentiels pour en trouver l’emplacement exact.


Le Cap d’Erquy, dans les Côtes-d’Armor, présente de son côté, trois petites iles ressemblant comme… Trois petits ilets à ceux de la carte dessinées au début des albums.


Lorsque l’on sait que le village d’Erquy est proche d’un lieu dénommé « Le Camp de César » où des fouilles archéologiques ont décelé des traces de passage des Romains, on peut effectivement constater quelques coïncidences troublantes, même si, du strict point de vue géographique, cette localité est distante de près de 150 km de Roscoff, donc trop éloignée pour être le lieu d’habitation réel denos héros gaulois.


Le Port d’Erquy était cependant l’un des endroits favoris du dessinateur pendant l’occupation, lorsqu’il habitait la région de Saint-Brieuc avec son frère.


On peut donc se douter que quelques réminiscences malicieuses sont venues taquiner son craon lors de la création géographique du petit héros gaulois.


En 1996, « Le Figaro Magazine » a eu l’idée de faire un article sur le village d’Erquy et à loué un hélicoptère pour en prendre une photo aérienne.

Au début des années 90, un article du très sérieux journal anglais « The Independent » fit part d’une extraordinaire nouvelle : On avait retrouvé le village gaulois


Une équipe archéologique Franco-Anglais, conduite par un certain Barry Cunliffe, spécialiste renommé de l’histoire celtique, avait découvert en Bretagne les vestiges d’un ancien village datant de l’page de fer. Les ruines étaient tellement bien conservées que l’on pouvait entièrement reconstituer le plan du village. Pas de doute possible : de nombreuses similitudes évidentes le désignaient de façon certaine comme le village d’Astérix… C’était le premier avril 1993 !

Le village des irréductibles gaulois… Ce « petit village que nous connaissons bien » … N’a pas de nom : il n’a, en effet jamais été baptisé par René Goscinny et Albert Uderzo. Les deux auteurs ne l’on tout simplement jamais estimé nécessite, ce qui constitue, à n’en pas douter, une excellente raison…

« Je n’ai jamais réalisé un plan exact, au millimètre près, des habitations du village les unes par rapport aux autres, mais depuis de nombreux albums, j’essaie de porter une attention soutenue aux emplacements des différentes huttes et à la logique de déplacement des personnages d’une image à l’autre. » René Goscinny. Historiquement, il n’est de toutes façons pas prouvé qu’à l’époque d’Astérix, en 50 avant Jésus-Christ, les villages de cette taille aient réellement possédée un nom.


Notons toutefois qu’il est le plus souvent appelé « Village des Fous », dénomination péjorative notoirement d’origine romaine.

C’est Albert Uderzo qui a choisi de situer le village en Bretagne, car il se souvenait de son agréable séjour dans cette région pendant la guerre.


La seule obligation donnée par René Goscinny était que le village se trouve près de la mer pour que les héros, selon les albums, puissent voyager par voie maritime.


Astérix aurait-il aujourd’hui l’accent provençal si Uderzo avait séjourné à Marseille en 1942 ?

On peut cependant avancer une troisième raison a l’origine géographique d’Astérix et de ses amis. La famille du dessinateur est originaire d’Italie et plus précisément de Vénétie (Les environs de Venise au Nord-Est de l’Italie). Or, les vénètes, premiers habitants de cette région, ont également colonisé, bien avant l’époque d’Astérix, l’actuelle Bretagne.


L’une des tribus gauloises qui vivaient, en Armorique portait donc, également, le nom de Vénètes, ils ont d’ailleurs laissé leur appellation à la ville de Vannes, dans le Morbihan.


Albert Uderzo n‘a peut-être fait que retrouver ses racines en situant le village de ces lieux…