Accueil
Rétro | Terra Reporter


Tout sur le Docteur Who | Terra Reporter
Docteur Who | Terra Reporter

Doctor Who (trad. litt. : « Docteur Qui ») est une série télévisée britannique de science-fiction créée par Sydney Newman et Donald Wilson et diffusée depuis le 23 novembre 1963 sur BBC One. Elle raconte les aventures du Docteur, qui voyage à travers l'espace et le temps à bord d'un vaisseau spatial, le TARDIS (Time And Relative Dimension In Space, qu'on trouve aussi traduit en version française par « Temps à relativité dimensionnelle inter-spatiale »). Lorsque le Docteur est mortellement blessé, il peut survivre en se régénérant ; il change alors d'apparence et, dans une certaine mesure, de personnalité, mais tout en conservant le souvenir de ses vies antérieures. Doctor Who est historiquement la plus longue série de science-fiction de tous les temps comptant 679 épisodes de 26 minutes (dont 255 en noir et blanc), 15 épisodes de 45 minutes, un de 90 minutes et 117 de plus depuis sa re-création de 2005. La série compte 813 épisodes et est encore en cours de production. En 1989, après 26 saisons, la BBC décide d'annuler la série. Dans l'espoir de la redémarrer, la chaîne produisit avec la FOX un téléfilm en 1996, qui eut peu de succès, condamnant le projet. En 2003, la BBC annonce qu'une seconde série sera produite par Russell T Davies et Julie Gardner, avec Davies comme scénariste principal. Christopher Eccleston est annoncé comme le nouvel interprète du personnage principal. Diffusée depuis 2005, la seconde série compte à ce jour dix saisons, avec une diffusion dans de nombreux pays dont la France et le Canada. En France, la série est diffusée sous le titre Docteur Who. Au départ, elle devait être diffusée dans l'émission Temps X. Elle sera finalement diffusée dans le Club Dorothée, à partir du 12 mars 1989 à 9 h sur TF1. Cette dernière a commencé la diffusion de la série avec les aventures du quatrième Docteur (Tom Baker). La seconde série est quant à elle diffusée à partir du 5 novembre 2005 sur France 4. Au Canada, elle est disponible sur Ztélé sous le nom de Doctor Who ou encore sur ICI TOU.TV sous le nom de Docteur Who.

Tout sur le Doctor Who II

Normalement les seigneurs du temps disposent de 13 vies. Cela leur permet d’adopter de nombreux visages, que ces régénérations soient voulues ou subies. Mais des vies supplémentaires peuvent exceptionnellement leur être accordées.

Le huitième Doctor Who

Il refuse de participer à la Guerre du Temps qui fait rage entre son peuple et les Daleks jusqu’à ce jour funeste où il s’écrase sur Karn. Les immortelles sœurs de Karn le supplient de les aider à sauver l’univers. Le Docteur comprend alors qu’il a un rôle à jouer. Il décide de renoncer à son titre de « Docteur » pour devenir « Le Docteur guerrier ».

L'autre Doctor Who

Jackson Lake, un humain, veut oublier que sa femme a été tuée par les Cybermen. Il trouve un infotube qui permet de stocker des données compressées, mais celui-ci inonde son cerveau d’informations sur le Docteur et lui fait croire que c’est lui. Lake à beau ne pas être un Seigneur du Temps, sa bravoure et son ingéniosité lui permette nt de trouver une compagne. Rosita Farisi est une servante courageuse et pleine de ressources à qui il a sauvé la vie.

Le Docteur guerrier

Parce ce qu’il a choisi de se battre pendant la Guerre du Temps, cet individu endurci croit qu’il a perdu le droit de s’appeler « Docteur ». Il pense que le seul moyen de mettre un terme au conflit est de détruire les Daleks et les Seigneurs du Temps, mais il réécrit le cours du temps en s’alliant avec ses propres incarnations pour sauver son peuple.

Le douzième docteur

Physiquement, le 12e Docteur diffère totalement de son prédécesseur. C’est aussi un redoutable personnage qui adore la connaissance et l’aventure. Ses amis ont un peu de mal à s’habituer à lui, mais son énergie et sa personnalité juvénile ne tarde pas à transparaitre.

Ancien docteur

Le premier Docteur, épuisé se régénère après avoir empêché une invasion de Cybermen.


Le Seigneur du Temps changent l’apparence du 2ème docteur et l’exile sur Terre.


Le troisième docteur est victime de radiations alors qu’il affronte des araignées géantes.


Le quatrième docteur donne sa vie pour arrêter le aitre diabolique.


Le cinquième docteur est empoissonné. Sa peur de ne pas réussir à se régénérer est infondée.

Le sixième docteur se régénère à cause d’une blessure reçue lors de l’attaque du Tardis.


Le septième docteur meurt lorsqu’une sonde chirurgicale perfore son deuxième cœur.


Le huitième docteur boit l’Élixir de Vie pour devenir le docteur guerrier.


Le Docteur Guerrier voit que son vieux corps est épuisé et qu’il doit de nouveau en changer.


C’est en sauvant Rose de l’énergie du Vortex que le neuvième docteur se régénère.


En sauvant Wilfred Mott, le dixième docteur reçoit une dose de radiation fatale.


Le onzième docteur meurt de vieillesse après avoir passé des siècles sur la planète Trenzalore.

L'age du docteur

Il est difficile de connaître l'âge précis du Docteur, les différentes informations données par la série se contredisant parfois.


Dans l'épisode The Power of the Daleks, le 2e docteur tient un journal intitulé 500 years diaries, « journal de bord sur 500 ans ». Dans l'épisode The robots of death, le 4e Docteur dit avoir 750 ans. Dans Révélation of the Daleks, le 6e Docteur dit qu'il est « un Seigneur du Temps de 900 ans », et dans Time and the Rani, l'âge du 7e Docteur est de 953 ans, le même que celui de la Rani. Dans Le Seigneur du Temps (1996), on voit qu'il a un journal intime couvrant 900 années de sa vie dans son TARDIS.


La nouvelle série de 2005 reprend environ le même âge ; dans L'Humanité en péril, le 9e Docteur déclare, parlant de la gifle de Jackie Tyler « Neuf cent ans de voyage dans le temps et l'espace et je n'avais jamais été giflé par la mère de quiconque ». Rose lui demande alors s'il a bien 900 ans et il lui répond par l'affirmative. De plus, le Maître indique dans Le Dernier Seigneur du Temps que le Docteur a 900 ans. Lorsque commence la saison 6, dans l'épisode L'Impossible Astronaute, première partie, le 11e Docteur a 908 ans, mais à la fin de la saison il en a 1 103.


À partir de la « disparition » des Pond comme compagnons, les références à l'âge du Docteur se font moins précises que dans les saisons 5 et 6. Dans l'épisode Enfermés dans la toile de la saison 7, le 11e Docteur s'exclame qu'il a 1 000 ans. Dans l'épisode La Ville de la miséricorde, le Docteur dit avoir 1 200 ans.


Dans l'épisode anniversaire Le Jour du Docteur, on retrouve le 10e Docteur âgé de 904 ans, tandis que le 11e Docteur explique qu'il s'est déroulé 400 ans depuis la fin de la Guerre du Temps et qu'il a 1 200 ans « et des poussières » « mais je ne sais même plus si je mens sur mon âge ».


L'épisode de Noël 2013 L'Heure du Docteur montre un 11e Docteur vieilli physiquement et âgé de trois siècles supplémentaires. Lorsqu'on le retrouve de nouveau, il s'est alors écoulé 600 ans de plus.


Dans l'épisode En apnée, le 12e Docteur déclare avoir plus de 2 000 ans.


Dans l'épisode 11 de la saison 9, Descente au paradis, il passe 4,5 milliards d'années dans une prison créée tout spécialement pour lui : sa destinée est de mourir à chaque fois en se réinitialisant physiquement (ainsi que sa mémoire) régulièrement. Donc, bien qu'il y ait passé plus de 4,5 milliards d'années, il n'a absolument pas vieilli d'autant.

Contexte du Docteur

Le Docteur est un Seigneur du Temps, un extraterrestre de la planète Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous, qui voyage dans l'espace-temps grâce à un vaisseau spatial, le TARDIS (Time and Relative Dimension in Space/Temps À Relativité Dimensionnelle Inter-Spatiale dans la version française). L'intérieur de la cabine bleue est nettement plus vaste que ne l'indique son apparence, ce qui ne manque pas de surprendre ceux qui la découvrent. Bien qu'extra-terrestre, le Docteur a une apparence physique semblable à celle des êtres humains (selon lui, ce sont les humains qui ressemblent aux Seigneurs du Temps).


Le Docteur explore généralement l'univers de façon aléatoire, utilisant ses vastes connaissances en science, en technologie et en histoire pour se sortir des mauvais pas. Le caractère imprécis de ses voyages est initialement attribué à l'âge et au manque de fiabilité du système de navigation du TARDIS. Lors des épisodes The War Games et Planète Morte, on apprend que le Docteur a volé le TARDIS à son peuple. Il n'était sans doute pas à l'aise avec ces systèmes de navigation et donc incapable de le faire fonctionner correctement. Il précise d'ailleurs dans la saison finale de la saison 4, La Fin du voyage, que pour naviguer correctement, le TARDIS nécessite 6 pilotes, ce qui peut aussi expliquer les erreurs de navigation. Dans L'Âme du TARDIS, on découvre que le TARDIS possède une âme et une conscience propre lors de son incarnation en femme et que c'est elle qui a décidé de partir avec le Docteur en se laissant voler par lui. Elle explique avant de disparaître que parfois elle décide d'emmener le Docteur là où on a besoin de lui plutôt que là où il souhaite aller.


Le Docteur visite les planètes, en quête d'aventure. Il voyage avec des compagnons, souvent de leur plein gré, même s'il est arrivé, surtout au début de la série, qu'il ait des compagnons « accidentels ».


Le Docteur possède également un tournevis sonique doté de diverses fonctions : ouvrir les portes, manipuler des objets, fermer une issue, etc. Il dispose aussi de nombreux gadgets dont le papier métapsychique.

  

Enfance du Docteur

On ne sait pas grand-chose de l'enfance du Docteur. La première série fait souvent référence à l'époque où il était à l'Académie. Il y avait parmi ses professeurs Borusa, un Seigneur du Temps qui devint président du haut conseil de Gallifrey, et le professeur Azmaël (The Twin Dilemma). Parmi les autres élèves notables de l'Académie, on peut citer le Maître et la Rani. Il faut attendre le troisième Docteur pour avoir des détails sur sa vie d'avant l'Académie : il a grandi dans une maison sur le flanc d'une montagne.


Dans La Cheminée des temps, Madame de Pompadour voit quelques-uns de ses souvenirs d'enfance lors d'un contact télépathique et s'écrie : « Oh, quelle enfance si solitaire ! Oh Docteur, si solitaire vraiment, si triste et si seul… Un petit garçon abandonné, seul par le passé et seul maintenant… Comment supportez-vous ça ? ». Cependant, quand Martha lui demande s'il a un frère dans l'épisode La Loi des Judoons, il répond : « Non… je n'en ai plus, il ne reste plus que moi ». Dans le même épisode, il indique de façon narquoise qu'à la crèche, lui et ses camarades jouaient avec des briques de rayons X.


Lors de l'épisode La Terre volée, lorsqu'il se trouve avec Donna devant la cascade de Méduse, il lui confie « Je suis venu ici quand j'étais enfant. J'avais alors 90 ans. »


Dans l'épisode Que tapent les tambours, le Docteur décrit la cérémonie d'initiation à laquelle sont soumis tous les enfants de l'Académie : à l'âge de huit ans, ils sont conduits devant un portail et doivent observer le Vortex du Temps, au risque de sombrer dans la folie, même si le spectacle peut aussi en inspirer certains. Le Docteur avoue s'être enfui après la cérémonie.


Dans Jamais seul, on voit pour la première fois les parents du Docteur. Le Seigneur du Temps est présenté comme un enfant craintif et isolé, ayant peur du noir. Son père estime qu'il ne fera jamais un bon Seigneur du Temps, et veut qu'il entre à l'école militaire pour mieux apprendre la discipline. Une autre référence à ses frères est alors discrètement placée.

Adolescence du Docteur

Le Docteur entre à l'académie à l'âge de huit ans, comme tous ses camarades seigneurs du temps. Il a comme collègues d'études le Maître, la Rani, l'ingénieur Drax (The Armageddon Factor) et le journaliste Runcible (The Deadly Assassin). La classe du docteur à l'académie de Gallifrey est la classe no 92 (The Armageddon Factor). Le 7e Docteur raconte que son surnom à l'académie était "Thêta Sigma" (The Happiness Patrol) ; ce Docteur dit également que si la Rani a étudié la Biochimie, lui a fait des études de Thermodynamique, qui était sa matière préférée (The Mark of the Rani). On apprend dans Montée en enfer que le Docteur alors adolescent s'est enfui (peut être par amour) avec la femme du président de Gallifrey. Puis le 12e Docteur dément en disant qu'il a kidnappé la fille et non la femme du président, expliquant le malentendu par le mensonge des Shobogans. Dans l'éternité devant soi, ce dernier avoue que son premier amour était le Maître lui-même, quand ils étaient étudiants, ce qui sous-entend que le Docteur est bisexuel ou que le Maitre a été une femme.


Il avouera dans La Famille de sang qu'il a appris à dessiner sur Gallifrey, probablement à l'Académie.


On apprend dans Montée en enfer que le Docteur est aimé et est devenu comme un "ami" pour les habitants exclus (Shobogans) de sa planète. Dans le même épisode, on voit qu'il est très respecté par les soldats Gallifreyens depuis sa victoire dans la Guerre du Temps, et ils refusent de l'exécuter. Toujours dans le même épisode, le Docteur raconte que lorsqu'il était adolescent, alors extravagant et insouciant, il est entré dans le cloître de Gallifrey. Il en est ressorti des jours plus tard, sonné et à l'autre bout de la ville, après sa rencontre avec les "glisseurs" (spectres de la Matrice). Depuis, dit-il, les gens l'ont pris pour un fou.


Le Docteur a certainement eu une place importante dans la société des Seigneurs du Temps (en plus d'être un héros de guerre, il est plusieurs fois devenu président de sa planète) comme le prouve Rassilon qui le nomme "Monseigneur Docteur" dans La Prophétie de Noël. Il répète lui-même, sous sa septième incarnation, qu'il est plus qu'un simple Seigneur du Temps.


Dans La Sorcière et son pantin, Missy dit a Clara Oswald que le Docteur lui a offert une broche pour un événement particulier concernant sa propre fille (ce qui signifie que le Maître a eu une fille, peut être sur Gallifrey)


Pour des raisons peu claires, le Docteur a fini par s'enfuir de sa planète natale, la saison 9 sous-entendant que cette fuite a un rapport avec l'Hybride, une légende gallifreyenne. On voit dans Le Nom du Docteur qu'il vole un TARDIS sur les conseils d'une dame du temps, écho de Clara Oswald. Il emmène sa petite fille avec lui (Susan Foreman) et également (mais non précisé) la main d'Oméga, le manipulateur stellaire des Seigneurs du Temps qu'il a laissé sur Terre en 1963 (Remembrance of the Daleks). On apprend dans Les Anneaux d'Akhaten que le Docteur a emmené Susan sur la planète Akhaten.

Famille du Docteur

Les références à la famille du Docteur sont rares dans la série. Pendant les deux premières saisons, il voyageait avec sa petite-fille, Susan Foreman. Il confirme cette ascendance à Clara Oswald en lui révélant qu'il a déjà visité Akhaten avec « sa petite-fille » (Les Anneaux d'Akhaten). Il précise dans La Loi des Judoons qu'il n'a plus de frère, ce qui tendrait à prouver qu'il en a eu auparavant. Une autre mention est aussi faite dans Jamais seul avec les deux Seigneurs du Temps qui pourraient être les propres parents du Docteur (ses frères y sont aussi référencés). Dans Arachnides au Royaume-Uni, le Docteur affirme qu'il a déjà eu des sœurs et, dans l'épisode précédent, il parle brièvement de sa famille et de son deuil.


« Yazmin : Avez-vous de la famille ?

Le Docteur : Non. Je les ai perdus il y a très longtemps.

Ryan : Comment vous tenez le coup ?

Le Docteur : Je les emmène avec moi. Ce qu'ils auraient pensés, dits, et faits. J'en fait une partie de qui je suis. Même s'ils sont partis pour le monde, ils ne le sont jamais pour moi. »


— Le Docteur dans La femme qui venait d'ailleurs


Le 13e Docteur dit avoir eu sept grand-mères dans De l'autre côté, dont une étant espionne des Zygons et une autre lui racontant des histoires pour le bercer.


Il est dit dans quelques épisodes comme La Fille du Docteur ou Londres 2012 que le Docteur a déjà été père et donc qu'il a déjà eu une épouse (très probablement gallifreyenne). Dans Mort au paradis, Clara Oswald lui compte quatre femme : River Song, Élisabeth Ire, Cléopâtre VII et Marilyn Monroe, en plus d'être fiancé à une aztèque nommée Cameca. Comme le mariage avec Cléopâtre est peu documenté, cette liste peut inclure une Dame du Temps non-nommée.


Le Docteur révèle en effet à Rose dans Londres 2012 qu'il a déjà été père. Il fait la même révélation à Donna dans La Fille du Docteur où il confesse avoir eu une femme et des enfants. Lors de ce même épisode, il se retrouve « accidentellement » père d'une jeune fille, Jenny. Le Docteur, la croyant morte, la laisse sur place pour permettre à ses amis de lui faire une cérémonie funéraire digne, mais la fin de l'épisode démontre qu'elle est toujours en vie — la "source de vie" de la planète Messaline l'ayant ressuscité. Le reste de la famille du Docteur, quant à elle, est évoquée comme définitivement morte durant la Guerre du Temps dans L'Embouteillage sans fin et dans The Tomb of the Cybermen.


« Le Docteur : Donna, j'ai déjà été père avant.

Donna : Comment ?

Le Docteur : J'ai perdu tout ça il y a longtemps. En même temps que tout le reste. »


— Le Docteur à Donna Noble dans La Fille du Docteur


Au contraire de la série, les Spin-off et les romans abordent plus facilement ce point : le Docteur est fils "génétique" d'un Seigneur du Temps et d'une humaine, il est frère du Seigneur du Temps Irving Braxiatel (qui n'apparaît pas dans la série) et cousin de la maison de Lungbarrow. Il est biologiquement lié à un des premiers Seigneurs du Temps, l'Autre, un personnage non-canon, époux d'une Dame du Temps immortelle, Patience. Susan Foreman, elle, est la petite fille d'une de ses précédentes vies, vues dans l'épisode The Brain of Morbius. Ces détails fournis seront effacés par les épisodes officiels, qui préfèrent taire la généalogie du Docteur du Gallifrey.


Dans le film Le Seigneur du Temps (1996), le huitième Docteur affirme être à moitié humain du côté de sa mère, une origine visible par ses yeux humains et non Seigneur du Temps. Il avoue néanmoins dans des publications ultérieures que cette information était un mensonge, le mensonge étant une de ses principales règles.


Le Maître a de nombreux sous-entendus sur la nature de sa relation avec le Docteur. Il ira jusqu'à dire "tu ne vas tout de même pas tuer ton propre..." ce qui tendrait à créer un lien familial entre eux.

Le dixième docteur

Il disparait non pas aux mains d’un grand ennemi, mais pour sauver Wildred Mott, le grand-père de Dona, sa compagne de voyage. Il absorbe à sa place une dose de radiations mortelle qui déclenche sa régénération. Même s’il accepte l’inéluctabilité du processus, le 10e Docteur n’est pas encore prêt à partir. Mais cette fois, il ne peut y échapper, contrairement à la précédente où il a interrompu le processus parce qu’il aimait trop son apparence actuelle.

Régénération en détail

La régénération se déclenche lorsqu’un Seigneur du Temps est trop mal en point pour survivre. Certains peuvent contrôler le processus.


Les Seigneurs du Temps ne peuvent se régénérer que 12 fois, ce qui leur fait un total de 13 corps. Mais le Haut Conseil peut contourner cette règle.


Le processus peut être très douloureux et perturbant.


Le Maître, l’ennemi juré du Docteur, s’est régénéré de nombreuses fois afin d’échapper à la mort.


Il est possible pour un Seigneur du Temps de choisir sa nouvelle apparence.


Lorsque débute la restructuration cellulaire, le corps du Docteur commence à luire. C’est lié à l’énergie de la régénération, qui commence parfois par les mains, suivies par le reste du corps.


Se régénérer, c’est un peu comme mourir, même si c’est le même Seigneur du Temps qui revient à la vie. C’est une expérience terrifiante car on ignore le résultat.


Contrairement à de précédentes régénérations à l’intérieur du TARDIS, celle du 10e Docteur provoque le chaos dans le vaisseau. Sûrement à cause de la quantité incroyable de radiations qu’il a absorbée, l’énergie s’échappe de son corps avec une violence telle qu’elle fait exploser la console. L’apparence interne du TARDIS peut changer en même temps que l’enveloppe physique du Docteur.


C’est la fidèle Clara qui supplie les Seigneurs du Temps de sauver le 11e Docteur. Ils lui offrent un nouveau cycle de vie, et il utilise l’excès d’énergie pour détruire les Daleks qui voulaient envahir Trenzalore.


Alors qu’il pensait mourir et qu’il était prêt à le faire pour sauver les habitants de Trenzalore, le Docteur accueille avec joie le cadeau inattendu des derniers Seigneurs du Temps.


Il n’y a pas que les Seigneurs du Temps qui se régénèrent. Dans certaines circonstances, comme une exposition aux énergies du TARDIS, d’autres absorbent les pouvoirs des Seigneurs du Temps. Le Docteur est ravi d’apprendre que River Song, conçue dans le TARDIS, peut se régénérer aussi.