Accueil
Rétro | Terra Reporter


Saison 01 | Terra Reporter
Chapeau melon et bottes de cuir | Terra Reporter

Chapeau melon et bottes de cuir est le titre français de deux séries télévisées : The Avengers série britannique, et The New Avengers série franco-canado-britannique mélangeant espionnage, science-fiction et action, mettant en scène John Steed, le personnage principal (la seconde série pouvant être considérée comme la suite de la première). La première série, ayant pour titre original The Avengers (« les vengeurs »), se compose de 161 épisodes de 52 minutes, dont 104 en noir et blanc, et fut créée par Sydney Newman et Leonard White. Elle a été diffusée du 7 janvier 1961 au 21 mai 1969 sur le réseau ITV1. Au Québec, elle a été diffusée à partir du 5 janvier 1967 à la Télévision de Radio-Canada, et en France, dès le 4 avril 1967 sur la deuxième chaîne de l'ORTF, à partir de la quatrième saison. Rediffusion de la saison 4 et épisodes restés inédits en version originale sous-titrée à partir du 1er juillet 1991 dans Continentales d'été sur FR3. Les saisons 2 et 3 inédites ont été diffusées en version originale sous-titrée du 19 février 1998 au 2 avril 1999 sur 13e rue. À l'occasion du cinquantième anniversaire de la série, Arte diffuse, à partir du 6 décembre 2010, pour la première fois quelques épisodes de la saison 1 inédite en version originale sous-titrée et remastérisée. En 2018, Eurochannel diffuse la série avec une introduction de Alain Carrazé pour chaque épisode.  La seconde série, intitulée en anglais The New Avengers (« les nouveaux vengeurs »), créée par Brian Clemens et Albert Fennell et se compose de 26 épisodes de 52 minutes. Elle a été diffusée entre le 22 octobre 1976 et le 18 novembre 1977 sur ITV1. En France, elle a été diffusée à partir de 1977 sur TF1. Rediffusion en 1987, puis en septembre 1989 dans La Une est à vous sur TF1.

Vidéo CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR

Guide des épisodes

Cet article présente les épisodes de la deuxième saison (1962-1963), en noir et blanc, de la série télévisée britannique Chapeau melon et bottes de cuir (The Avengers), diffusée du 29 septembre 1962 au 2 mars 1963 sur ITV.


La saison 1, principalement diffusée en direct, n'a pas été considérée comme une « vraie saison » sur le plan commercial : la commercialisation de la série en DVD ignore totalement cette saison. La deuxième saison est donc dénommée commercialement « saison 1 », la troisième saison « saison 2 » et ainsi de suite.


Épisode 1 : Mort en Vol

Fiche technique

Titre Original : Dead On Course

Réalisateur : Richmond Harding

Scénario : Eric Paice

Décors : Robert Fuest


Reste de la distribution

John McLaren : Freeman

Liam Gaffney : Michael Joyce

Donal Donnelly : Vincent O’Brien

Peggy Marshall : Mère supérieure

Elizabeth Murray : Deidre O’Connor

Janet Hargreaves : sœur Isobel

Nigel Arkwright : Hughes

Bruce Boa : Bob Slade

Margo Jenkins : Margo

Trevor Reid : le pilote


Synopsis

Par deux fois et dans des circonstances obscures, des avions se sont écrasés aux mêmes alentours, chacun contenait un joli butin à bord, butin mystérieusement disparu après le crash de l’avion. Steed et le Dr King enquêtent dans un café et dans un couvent qui semblent cacher bien des choses.


N.B

Premier épisode sur trois avec le Dr. King, personnage créé pour suppléer au Dr. Keel (Ian Hendry), parti à la fin de la saison précédente. Le duo Steed-Dr. King est cependant loin des futurs duos mythiques de la série. Le personnage de King lui-même est sans saveur et l’on comprend pourquoi il n’est pas resté longtemps. Les trois premiers épisodes constituent en fait une sorte de transition avec les futurs partenaires de Steed.


Notons que cet épisode ne se déroule pas en Angleterre mais en Irlande. Presque tous les épisodes des Avengers se passent dans leur pays et rares sont les épisodes comme celui-ci à déroger à la règle. Ce sera le cas dans encore quelques épisodes de la saison 2 et 3. Il faudra ensuite attendre le Fantôme du Château De’Ath de la saison 4 puis les sept derniers épisodes de la saison 8.


Épisode 2 : Mission à Montréal

Fiche technique

Titre Original : Mission to Montreal

Réalisateur : Don Leaver

Scénario : Lester Powell

Décors : Terry Green


Reste de la distribution

Patricia English : Carla Berotti

Iris Russell : Sheila Dawson

Mark Eden : Nicholson

Gillian Muir : Judy

Harold Berens : Le réalisateur

Alan Curtis : Brand

John Bennett : Marson

Gerald Sim : Budge

Pamela Ann Davy : Peggy


Synopsis

La doublure de l’actrice Carla Berotti est assassinée dans la loge de cette dernière. L’actrice comprend qu’on a cherché à la tuer et part en bateau pour Montréal sous la surveillance de ses gardes du corps, du Dr King et de Steed déguisé en stewart. Notre duo a en effet la certitude qu’il y a un lien entre la jeune femme et un vol de microfilm ultra secret. Ce voyage sera loin d’être de tout repos.



N.B

Deuxième épisode sur trois avec le Dr. King. Image prémonitoire à la fin de l’épisode : Steed, pour la première fois, arbore un chapeau melon et un parapluie. Il faudra cependant attendre la saison 3 pour qu’ils deviennent définitivement les accessoires indispensables de l’agent secret.


Cet épisode ne se passe pas en Angleterre, c’est une exception de la série. Unique épisode de la série se déroulant en mer.


Malgré l’excellente performance de Patricia English, cet épisode est considéré comme un des plus mauvais de la série entière.


Épisode 3 : La Trahison

Fiche technique

Titre Original : The Sell-Out

Réalisateur : Don Leaver

Scénario : Antony Terpiloff et Brandon Brady

Décors : Terry Green


Reste de la distribution

Frank Gatliff : Mark Harvey

Carleton Hobbs : Monsieur Roland

Arthur Hewlett : One-Twelve

Gillian Muir : Judy

Anne Godley : Lilian Harvey

Michael Mellinger : Fraser

Richrd Klee : Workman

Storm Durr : le tueur

Ray Browne : Price


Synopsis

Un traître sévit à l’intérieur des services secrets britanniques, sabotant régulièrement des missions importantes. Sa prochaine victime : M. Roland, dignitaire français de l’ONU. Comme sa mort entraînerait une grave crise diplomatique, Steed, avec l’aide de King, est chargé de veiller sur lui et de découvrir l’imposteur. Lorsque Steed est accusé par le traître en question d’être l’émissaire ennemi, la situation se complique.



N.B

Dernier épisode de la période Martin King.

Cet épisode est considéré comme un des plus mauvais de la série entière.


Épisode 4 : Missive de mort


Fiche technique

Titre Original : Death Dispatch

Réalisateur : Jonathan Alwyn

Scénario : Leonard Fincham

Décors : Anne Spavin


Reste de la distribution

Richard Warner : Miguel Rosas

David Cargill : Monroe

Valerie Sarruf : Ana Rosas

Douglas Muir : One-Ten

Gerald Harper : Travers

Hedger Wallace : Baxter

Michael Forrest : Rico

Maria Andipa : la chanteuse

Alan Mason : Pasco


Synopsis

Une valise comportant des informations confidentielles appartenant à un diplomate américain a été dérobée et le propriétaire assassiné. Miguel Rosas, politicien chilien, veut en effet s’en emparer pour servir ses desseins de pouvoir. Steed, avec sa nouvelle partenaire, l’anthropologue Mrs. Catherine (Cathy pour les intimes) Gale, est chargé de la récupérer avant qu’elle ne tombe entre ses mains. Leur voyage les mènera de la Jamaïque au Chili.



N.B

Premier épisode avec Mrs. Catherine Gale qui devient la première Avengers Girl de la série. Ici, à l’évidence attirée par son partenaire, elle développe une vraie complicité avec lui. Mais cette attitude restera un feu de paille. En effet, sous l’injonction des producteurs, le personnage durcira ses relations avec Steed dès l’épisode suivant, passant la majeure partie de son temps à se disputer avec lui. Relation orageuse qui n’exclut pas une franche camaraderie car le duo volontairement mal assorti et donc étincelant noue en même temps une véritable et forte amitié. Cet épisode est donc unique car on voit une Cathy charmante et douce.


Un des rares épisodes se passant à l’étranger (Amérique latine et du Sud)


Épisode 5 : Warlock


Fiche technique

Titre Original : Warlock

Réalisateur : Peter Hammond

Scénario : Doreen Montgomery

Décors : Terry Green

Costumes d’Honor Blackman : Michael Whittaker

Directeur des danses : Pat Kirschner


Reste de la distribution

Peter Arne : Cosmo Gallion

John Hollis : Markel

Pat Spencer : Julia

Douglas Muir : One-Ten

Olive Milbourne : Mrs. Dunning

Alban Blakelock : Peter Neville

Philip Mosca : Mogom

Herbert Nelson : Pasco

Christina Ferdinando : Miss Timson


Synopsis

Un carburant secret excite les convoitises et son créateur est menacé. D’ailleurs, il est tombé dans le coma sans que l’on sache comment. De plus, la nuit suivante, il disparaît de sa chambre alors que personne n’est entré ou sorti. Steed et Gale enquêtent et ont des raisons de penser que la magie noire y est peut-être pour quelque chose, principalement un mystérieux personnage, Gallion, qui, la nuit, organise des cérémonies douteuses. Le scepticisme de Steed va être mis à rude épreuve.



N.B

Une des rares incursions de la série dans le Fantastique (elle privilégiera plutôt la Science-fiction). Cet épisode est le premier à exposer la véritable personnalité de Cathy Gale (qui n’était pas vraiment elle-même dans l’épisode précédent) : une femme libre, indépendante, efficace, érudite, combative (elle se tire elle-même d’affaire lors de la bataille finale sans l’aide de Steed), bravant ouvertement son partenaire masculin. Ses rapports avec Steed sont tendus, conflictuels, et elle ne lui est pas soumise. Cependant, en filigrane, le respect et l’amitié transparaissent (cela sera plus évident lors de la saison 3) et leurs dialogues établissent une délicieuse tension sexuelle (leurs rapports deviendront de plus en plus ambigus). De plus, le Warlock (Gallion) préfigure les grands méchants des Avengers.


À l’origine, ce devait être le premier épisode avec Honor Blackman. La scène du British Museum devait en fait constituer le premier contact entre les deux partenaires. Remarquons que Cathy appelle son coéquipier « M. Steed » et non « Steed » tout court (ce qu’elle fera bientôt)


Cet épisode fut aussi exploité en France sous le titre Le Sorcier ou Le grand sorcier.


Un des rares épisodes de cette saison à sortir du carcan du thème de l’espionnage.


Cet épisode hors normes est considéré comme un des meilleurs de cette saison.


Épisode 6 : Combustible 23


Fiche technique

Titre Original : Propellant 23

Réalisateur : Jonathan Alwyn

Scénario : Jon Manchip White

Décors : Paul Bernard


Reste de la distribution

Justine Lord : Jeannette

Catherine Woodville : Laurie

Geoffrey Palmer : Paul Manning

Ralph Nossek : Roland

Barry Wilsher : Pierre

John Crocker : Lieutenant “Frisé” Leclerc”

Trader Faulkner : Jacques Tissot

John Dearth : Siebel

Frederick Shiller : Jules Meyer

Nicholas Courtney : Capitaine Legros

Michael Beint : Copilote

John Gill : Baker


Synopsis

L’agent Jules Meyer est chargé de remettre à Steed un échantillon secret du « Combustible 23 », également prisé par des agents ennemis. Cependant, il est menacé et Steed lui envoie un message codé alors que son avion va atterrir. En proie à une véritable crise de panique, il décide de cacher l’échantillon mais est abattu à l’aéroport. Double mission pour Steed et Gale: Où est l’échantillon et comment arrêter les empêcheurs de tourner en rond ?



N.B

À noter dans cet épisode la présence de Catherine Woodville dans le rôle de Laurie. Cette comédienne deviendra Mme Patrick Macnee quelque temps plus tard.


Un des rares épisodes se déroulant à l’étranger (en France)


Épisode 7 : M. Nounours


Fiche technique

Titre Original : Mr. Teddy Bear

Réalisateur : Richmond Harding

Scénario : Martin Woodhouse

Décors : Terry Green


Reste de la distribution

Tim Brinton : Interviewer

Kenneth Keeling : Colonel Wayne-Gilley

John Horsley : Dr Gilmore

Douglas Muir : One-Ten

Michael Robbins : Henry

Bernard Goldman : M. Nounours

John Ruddock : Dr James Howell


Synopsis

Un colonel meurt en direct lors de son interview à la télévision. L’autopsie révèle qu’il a avalé une bombe à retardement miniaturisée et réglée dissimulée dans un comprimé. De plus, il y a eu d’autres morts étranges ces temps derniers et l’assassin a toujours agi avec une ingéniosité et une excentricité débordantes. Ce cerveau diabolique n’est autre que l’insaisissable M. Nounours. Steed et Cathy doivent l’arrêter mais Nounours est un adversaire redoutable et rusé. Notre duo devra se donner beaucoup de mal.



N.B

M. Nounours est en fait le premier Diabolical Mastermind dans l’histoire de la série. Diabolical Mastermind désigne en fait non pas un méchant ordinaire (comme dans la plupart des épisodes des premières saisons) mais un véritable génie du mal, mégalomane, excentrique, fou et sans pitié (exemple : Z.Z von Schnerk dans Caméra Meurtre de la saison 5). M. Nounours se distingue par sa cruauté, son appétit de grandeur, sa prodigieuse inventivité et sa grande intelligence. Avec le Warlock, il ouvre la voie aux futurs grands adversaires des Avengers.


Un des rares épisodes de cette saison à sortir du carcan du thème de l’espionnage.


Cet épisode remarquable est considéré comme un des meilleurs de cette saison.


Épisode 8 : Le Décapode


Fiche technique

Titre Original : The Decapod

Réalisateur : Don Leaver

Scénario : Eric Paice

Décors : Terry Green


Reste de la distribution

Paul Stassino : Yakob Borb

Philip Madoc : Stepan

Wolfe Morris : Ito

Lynne Furlong : Edna Ramsden

Raymond Adamson : Harry Ramsden

Harvey Ashby : Officier des gardes

Pamela Conway : la fille de la douche

et le Dave Lee Trio



Synopsis

La secrétaire d’un ambassadeur des Balkans en visite en Grande-Bretagne est assassinée dans sa chambre par un colosse masqué. Sous un prétexte, Steed envoie sa nouvelle partenaire, Miss Venus Smith, chanteuse de jazz de son état dans un cabaret londonien, dans l’entourage de cet individu car il a des raisons de penser qu’on veuille attenter à sa vie ainsi qu’au contrat qu’il doit signer avec les représentants du gouvernement britannique. Tandis que les deux gardes du corps de l’homme d’État, pourtant robustes, subissent le même sort, Steed tente de retrouver la trace d’un obscur catcheur dont on ne voit jamais le visage : le « Décapode ». Du côté de Venus, les ennuis commencent.



N.B

Premier épisode sur six avec Venus Smith, deuxième Avengers Girl de la série. Contrairement à toutes les autres partenaires de Steed, elle n’a pas le tempérament d’un agent secret. Ses participations à l’enquête sont quasi fictives, elle ne se bat jamais, avale tout ce que lui dit son partenaire (sauf pour Le Clan des Grenouilles) et n’est qu’un simple faire-valoir de Steed (dont elle est sans doute amoureuse). Cependant le personnage est intéressant car c’est une lumière au milieu de cette saison plutôt sombre. La comédie et la fantaisie (présentes seulement à partir de la saison 4) pointent, grâce à elle, le bout de leur nez. Elle est à l’opposé de Cathy Gale et c’est ce qui fait son charme. Elle a également une très belle voix (elle chante dans tous les épisodes où elle est présente). Elle est considérée à juste titre comme l’Avengers Girl la moins intéressante de la série.


Épisode 9 : Le Point de mire


Fiche technique

Titre Original : Bullseye

Réalisateur : Peter Hammond

Scénario : Eric Paice

Décors : Robert Macgowan

Costumes d’Honor Blackman : Michael Whittaker


Reste de la distribution

Ronald Radd : Henry Cade

Charles Carson : Brigadier Williamson

Judy Parfitt : Miss Ellis

Felix Deebank : Young

Mitzi Rogers : Jean

Robin Wentworth : Le président

Fred Harris : L’inspecteur

Bernard Kay : Karl

Laurie Leigh : Dorothy

John Frawley : Reynolds


Synopsis

Steed charge Mrs. Gale d’enquêter dans une entreprise d’armements qui pourrait bien être liée à un trafic international de contrebande. En même temps, le brutal mais intelligent Henry Cade tente de prendre le contrôle de la société en devenant actionnaire principal et par tous les moyens. Curieusement, les directeurs successifs sont alors assassinés les uns après les autres. Coïncidence ? Cathy rentre dans la société en tant qu’une des principales actionnaires et découvre que les membres du conseil d’administration sont tous plus ou moins corrompus jusqu’à la moelle. Comment savoir qui est dans le coup ?



N.B

Steed est en retrait dans cette histoire au profit de Cathy et de l’énigmatique Cade. Cette idée de faire occuper le devant de la scène majoritairement à un seul des Avengers (principalement la partenaire de Steed) sera de temps en temps reprise jusqu’à la fin de la série avec toujours d’excellents résultats : L’héritage diabolique (saison 4), Le dernier des sept (saison 5), Miroirs (saison 6) et bien d’autres.


Premier épisode (sur deux), où Cathy semble attirée par un homme (Ici, Cade, qui la fascine, malgré son côté malsain).


Épisode 10 : Tueurs à gage


Fiche technique

Titre Original : The Removal Men

Réalisateur : Don Leaver

Scénario : Roger Marshall et Jeremy Scott

Décors : Patrick Downing


Reste de la distribution

Edwin Richfield : Bug Siegel

Reed de Rouen : Jack Dragna

Patricia Denys : Cecile Dragna

George Roderick : Binaggio

Douglas Muir : One-Ten

Hira Talfrey : Charlie

Edina Ronay : Nicole Cauvin

Donald Tandy : Godard

et le Dave Lee Trio



Synopsis

Steed est chargé, avec l’aide de Venus, d’infiltrer une organisation terroriste internationale sévissant à l’heure actuelle en France. L’actrice Nicole Cauvin est dans le viseur et nos héros doivent veiller à ne pas se découvrir tout en protégeant cette personne. Équation difficile à résoudre, les tueurs ne reculant devant rien.



N.B

Deuxième épisode sur six avec Venus Smith.


Un des rares épisodes se passant à l’étranger (en France).



Épisode 11 : Le Mauritius Penny


Fiche technique

Titre Original : The Mauritius Penny

Réalisateur : Richmond Harding

Scénario : Malcolm Hulke et Terrance Dicks

Décors : Philip Harrison


Reste de la distribution

Alfred Burke : Brown

David Langton : Gerald Shelly

Richard Vernon : Lord Matterley

Sylvia Langova : Sheila Gray

Edward Jawesbury : Maitland

Harry Shacklock : Peckham

Alan Rolfe : Goodchild

Philip Guard : Inspecteur Burke

Grace Arnold : la femme de ménage

Edward Higgins : P.C. Andrews

Delia Corrie : Miss Power


Synopsis

Un propriétaire d’un magasin de timbres est assassiné alors qu’il venait de remarquer qu’un timbre extrêmement rare, le Mauritius Penny, était proposé dans un catalogue d’enchères à un prix ridiculement bas. Steed et Cathy Gale enquêtent et découvrent que ce timbre a un étroit rapport avec d’inquiétants personnages eux-mêmes en rapport avec une dangereuse organisation fasciste. Que prépare-t-elle donc ?



N.B

La femme de ménage de Steed réapparaîtra seulement dans l’épisode Le Dernier des Cybernautes (The Last of the Cybernauts ???, saison 7).



Épisode 12 : Mort d'un grand danois


Fiche technique

Titre Original : Death of a Great Dane

Réalisateur : Peter Hammond

Scénario : Roger Marshall et Jeremy Scott

Décors : Patrick Downing


Reste de la distribution

Frederick Jaeger : Getz

Leslie French : Gregory

John Laurie : Sir James

Clare Kelly : Mrs. Miller

Dennis Edwards : 1er Assistant

Anthony Baird : 2e Assistant

Billy Milton : Ministre

Frank Peters : George Miller

et Junia (Dancer) & Heidi (Bellhound)



Synopsis

Après un accident de voiture, George Miller est hospitalisé et l’on retrouve dans son estomac des diamants. Diamants dérobés (et avalés) appartenant à la société Litoff. Nos Avengers sont perplexes : quel est le point commun entre une digestion de diamants, un directeur invisible, un magasin de farces et attrapes, un Grand Danois présumé mort évadé de sa tombe et un majordome énigmatique ? Steed et Gale vont devoir se creuser les méninges pour démêler cet écheveau.



N.B

Un petit déjeuner trop lourd (The £50.000 Breakfast, saison 5) est un remake de cet épisode.


Le Grand Danois de l’épisode appartenait en fait à Patrick Macnee.


Le générique de début est légèrement modifié : Cathy est représentée dans une autre position. Cela durera jusqu’au début de la saison 3.


Cet épisode est considéré comme un des plus mauvais de cette saison. Son remake n’est généralement pas considéré comme meilleur.



Épisode 13 : Festin de pierres


Fiche technique

Titre Original : Death on the Rocks

Réalisateur : Jonathan Alwyn

Scénario : Eric Paice

Décors : James Goddard


Reste de la distribution

Meiez Tzelniker : Samual Ross

Gerald Cross : Fenton

Ellen McIntosh : Liza Denham

Naomi Chance : Mrs.Daniels

Hamilton Dyce : Max Daniels

David Sumner : Nicky

Richard Clarke : Van Berg

Toni Gilpin : Jackie Ross

Douglas Robinson : Sid

Annette Kerr : Mrs.Ross


Synopsis

La femme d’un diplomate est assassinée. Une enquête apprend à Steed que son mari avait des relations avec des diamantaires peu nets. Il décide alors de se faire passer pour un négociant en diamants et entre dans une compagnie spécialisée dans ce domaine. Pour l’infiltrer, il demande à Cathy Gale de se faire passer pour son épouse. En effet, à chaque fois qu’un homme marié et fortuné entre dans la société, il est contraint d’acheter des pierres illégales ; faute de quoi, sa femme est assassinée. Cathy n’est pas vraiment contente de servir d’appât mais on ne peut plus reculer d’autant plus que notre agent risque de devenir « veuf » dans les plus brefs délais.



N.B

La scène d’introduction est une des plus surprenantes (et violentes) de la série.



Épisode 14 : Un traître à Zebra


Fiche technique

Titre Original : Traitor in Zebra

Réalisateur : Richmond Harding

Scénario : John Gilbert

Décors : Terry Green


Reste de la distribution

John Sharp : Rankin

Richard Leech : Franks

Noel Coleman : Nash

Jack Stewart : Thorne

Ian Shand : Mellors

William Gaunt : Graham

June Murphy : Maggie

Katy Wild : Linda

Danvers Walker : Crane


Synopsis

La base navale galloise de Zebra vit des heures difficiles : un sous-lieutenant, qui clame son innocence, est accusé de haute trahison, soupçonné de donner des informations secrètes à l’Est. Le plus grave est que cela concerne la mise en place d’un tout nouveau satellite de repérage de missiles. D’ailleurs, les divers lancements du satellite se soldent tous par des échecs successifs. Notre duo, sous une habile couverture, mène l’enquête, principalement dans un laboratoire et un pub qui semblent cacher bien des choses. Et si le traître n’était pas celui que l’on croyait ? Comment l’ennemi compte-t-il s’y prendre pour saboter radicalement la base ?



N.B

Un des rares épisodes se passant à l’étranger (ici, au pays de Galles).



Épisode 15 : Le Grand Penseur


Fiche technique

Titre Original : The Big Thinker

Réalisateur : Kim Mills

Scénario : Martin Woodhouse

Décors : James Goddard


Reste de la distribution

Anthony Booth : Dr. Kearns

Walter Hudd : Dr. Clemens

David Garth : Dr. Farrow

Tenniel Evans : Dr. Hurst

Allan McClelland : Broster

Penelope Lee : Clarissa

Marina Martin : Janet

Ray Browne : Blakelock

Clive Baxter : Nino


Synopsis

Tout ne tourne pas rond dans le centre de recherche du projet Platon. En effet, un technicien est retrouvé mort dans des conditions assez suspectes tandis que Platon, un superordinateur, tombe régulièrement en panne. Le brillant mais arrogant Dr. Kearns a de surcroît un comportement exubérant et peu orthodoxe qui lui vaut des relations parfois tendues avec ses collègues. Cathy est envoyée surveiller tout ce beau monde et particulièrement le jeune docteur, coupable idéal et même trop idéal. En plus, les pannes de Platon commencent à être par trop systématiques pour être honnêtes. Enfin, le soir, il y a un peu trop de monde dans le bâtiment présumé désert.



N.B

Steed est en retrait dans cet épisode.



Épisode 16 : Inter-Crime


Fiche technique

Titre Original : Intercrime

Réalisateur : Jonathan Alwyn

Scénario : Malcolm Hulke et Terrance Dicks

Décors : Richard Harrison


Reste de la distribution

Kenneth J. Warren : Felder

Julia Arnall : Hilda Stern

Angela Browne : Pamela Johnson

Patrick Holt : Manning

Alan Browning : Moss

Jerome Willis : Lobb

Paul Hansard : Kressler

Donald Webster : Palmer

Rory MacDermot : Sewell

Bettine Milne : Officier de prison Sharpe


Synopsis

L’organisation criminelle internationale Inter-Crime (par opposition à Interpol) est plus active que jamais et exerce en ce moment sur Londres. Par un de leurs agents, exécuté et laissé pour mort pour indiscipline, Steed apprend que leur correspondante allemande Hilda Stern doit aller les voir au siège de Londres. Grâce à un plan ingénieux, Hilda est capturée et Cathy prend sa place où elle infiltre l’organisation qui semble en butte à des problèmes internes. Par conséquent, un lourd climat malsain baigne les lieux, ce qui ne facilite pas son travail. Malheureusement pour Steed et surtout Cathy, Hilda finit par s’échapper.



N.B

Steed combattra une deuxième fois (et encore avec succès) Inter-Crime avec Tara King dans l’épisode Homicide et vieilles dentelles (Homicide and old lace, saison 6) ; épisode constitué des rushes de l’épisode jamais diffusé The Great Great Britain Crime, créé sous l’éphémère période John Bryce au début de la sixième saison.


Cet épisode est considéré comme un des plus efficaces de cette saison.



Épisode 17 : L'Argile immortelle


Fiche technique

Titre Original : Immortal Clay

Réalisateur : Richmond Harding

Scénario : James Mitchell

Décors : James Goddard


Reste de la distribution

Paul Eddington : Richard Marling

James Bree : Miller

Bert Palmer : Josh Machen

Gary Watson : Allen Marling

Steve Plytas : De Groot

Rowena Gregory : Anne

Didi Sullivan : Mara Little

Douglas Muir : One-Ten

Frank Olegario : Blomberg


Synopsis

Un fabricant en porcelaine prétend avoir réussi à mettre au point une porcelaine incassable. Cette formule pouvant être appliquée dans l’industrie militaire, elle attire de dangereux espions prêts à tout pour mettre la main sur la formule de cette porcelaine. Steed et Cathy s’infiltrent dans la société du fabricant pour remettre les choses en ordre.



Épisode 18 : La Boîte à trucs


Fiche technique

Titre Original : Box of Tricks

Réalisateur : Kim Mills

Scénario : Peter Ling et Edward Rhodes

Décors : Anne Spavin


Reste de la distribution

Jane Barrett : Kathleen Sutherland

Maurice Hedley : General Sutherland

Edgar Wreford : Dr Gallam

Ian Curry : Gerry Weston

April Olrich : Denise

Dallas Cavell : Manager

Jacqueline Jones : Henriette

Lynn Taylor : la fille du show

et le Dave Lee Trio



Synopsis

Un magicien se produit dans le cabaret de Venus Smith : il fait disparaître une jeune femme dans une boîte « magique » mais quand elle réapparaît, elle s’écroule, morte. Steed et Venus enquêtent car ce n’est pas la première fois qu’un tel fait se produit.



N.B

Troisième épisode avec Venus Smith, qui a changé de coiffure. Elle a opté pour une coupe courte plus « masculine » qu’elle gardera désormais. C’est l’épisode où elle est la mieux mise en valeur. Cependant, le générique ne s'est pas encore adapté à ce changement.


Cet épisode devait initialement comporter les deux personnages de Cathy et de Venus. Finalement, seule cette dernière apparaît. Le seul épisode comportant deux partenaires de Steed est Ne m’oubliez pas (saison 6) avec Emma Peel et Tara King.


L'idée principale de La Boîte à Trucs sera reprise dans l'épisode Les espions font le service (saison 4) avec plus de fantaisie. Le tag final sera repris et modifié pour la circonstance à la fin de La Danse Macabre (saison 4)



Épisode 19 : Les Œufs d'or


Fiche technique

Titre Original : The Golden Eggs

Réalisateur : Peter Hammond

Scénario : Martin Woodhouse

Décors : Douglas James


Reste de la distribution

Peter Arne : Redfern

Pauline Delaney : Elizabeth Bayle

Donald Eccles : Dr. Ashe

Gordon Whiting : De Leon

Robert Bernal : Hillier

Irene Bradshaw : Diana

Louis Haslar : Campbell

Charles Bird : Hall


Synopsis

Un cambrioleur, au service de son employé, agresse un biologiste et lui dérobe deux œufs en or. Mais il ignore que ses œufs renferment en fait un virus extrêmement dangereux. Pendant qu'il sombre dans une maladie atroce, les Avengers enquêtent pour savoir qui est le commanditaire et le but de ce vol. Mais leur adversaire, rusé et cruel, leur met sans cesse les bâtons dans les roues.



N.B

Pour la deuxième et dernière fois, Peter Arne incarne le méchant dans cette saison.



Épisode 20 : L'École des traîtres


Fiche technique

Titre Original : School for Traitors

Réalisateur : Jonathan Alwyn

Scénario : James Mitchell

Décors : Maurice Pelling


Reste de la distribution

Melissa Stribling : Claire Summers

Anthony Nicholls : Dr Shanklin

John Standing : East

Richard Thorp : Roberts

Reginald Marsh : Higby

Frank Shelley : PrAubyn

Frederik Farley : One-Seven

Terence Woodfield : Green

Ronald Mayer : Proctor

Et le Kenny Powell Trio



Synopsis

Une fête universaire tourne au vinaigre lorsque Vénus Smith, engagée pour chanter lors des réjouissances, découvre qu'un des étudiants s'est suicidé dans son bureau. Mais quand on croise sur le campus un maître chanteur, une blonde fatale, et des fausses signatures, on peut soupçonner une affaire plus complexe qu'il n'y paraît. East, un étudiant, collabore avec Steed pour trouver le fin mot de l'histoire.



N.B

Quatrième épisode avec Vénus Smith. Cette fois, le générique s'adapte à la nouvelle coiffure de Julie Stevens et sa photo est donc légèrement modifiée Elle est accompagnée par un autre groupe de jazz : le Kenny Powell Trio remplaçant le Dave Lee Trio. Record : elle ne chante pas moins de trois chansons dans l'épisode. Cet épisode est généralement considéré comme un des plus mauvais de cette saison.



Épisode 21 : La Naine blanche


Fiche technique

Titre Original : The White Dwarf

Réalisateur : Richmond Harding

Scénario : Malcolm Hulke

Décors : Terry Green


Reste de la distribution

George A. Cooper : Maxwell Barker

Philip Latham : Cartwright

Peter Copley : Henry Barker

Bill Nagy : Johnson

Vivienne Drumond : Elizabeth Fuller

Daniel Thorndike : Ministre

Constance Chapman : Miss Tregarth

George Roubicek : Luke

Keith Pyott : Pr Richter

Paul Anil : Dr Rahim


Synopsis

Un astronome prédit la prochaine fin du monde : en effet, une étoile naine blanche va entrer dans le système solaire, déséquilibrant l'ordre des planètes. Mais au moment où il termine les vérifications de son alarmante théorie, il est assassiné. Les Avengers enquêtent sur ce meurtre tout en tentant d'empêcher les fuites car si ce fait était révélé au public, un chaos social en résulterait. Mais même en admettant que l'astronome s'est trompé, pourquoi l'a-t-on assassiné. Et si quelqu'un avait intérêt à ce que cette "fin du monde" ait lieu ?



N.B

Steed dit qu'il n'a pas de frère comme il le confirmera dans [i]Un Steed de trop[/i] (saison 4). Cela signifie donc qu'il a une sœur car il fera référence par la suite à ses neveux et nièces. Cet épisode ne se passe pas au cœur de l'Angleterre mais dans les Cornouailles.



Épisode 22 : L'Homme dans le miroir


Fiche technique

Titre Original : Man in the mirror

Réalisateur : Kim Mills

Scénario : Geoffrey Orme et Anthony Terpiloff

Décors : Anne Spavin


Reste de la distribution

Daphne Anderson : Betty

Ray Barrett : Strong

Julian Somers : Brown

Rhoda Lewis : Jean

Haydn Jones : Trevelyan

Michael Gover : One-Six

David Graham : le Producteur

Freida Knorr : Iris

et le Kenny Powell Trio.



Synopsis

Trevelyan, un fonctionnaire, s'est suicidé, mais il se trouve qu'il était surveillé car soupçonné de donner à l'ennemi des informations confidentielles que son rang lui permettait d'obtenir. Steed, pas convaincu de cette curieuse résolution de l'affaire, charge Vénus Smith d'enquêter dans un parc d'attractions qui cache bien des mystères. Cependant, Vénus commence à attirer sur elle l'attention d'individus louches, surtout après qu'elle a pris une photo où figure un revenant.



N.B

Cinquième épisode avec le personnage de Vénus Smith.



Épisode 23 : La Loi du silence


Fiche technique

Titre original : Conspiracy of Silence

Réalisateur : Peter Hammond

Scénario : Roger Marshall

Décors : Stephen Doncaster


Reste de la distribution

Robert Rietty : Carlo

Sandra Dorne : Rickie

Alec Mango : Sica

Roy Purcell : Gutman

Tommy Godfrey : Arturo

John Church : Terry

Artro Morris : James

Willie Shearer : le professeur

Ian Wilson : Rant

et Elisabeth & Collins.


Synopsis

Steed est aux prises avec Sica, un mafioso qu'il essaye d'appréhender. Ce dernier décide de se débarrasser de Steed en ordonnant à Carlo, un "agent dormant", devenu clown depuis qu'il s'est retiré du "milieu", de tuer l'agent au chapeau melon. La tentative échoue et, épouvanté, Carlo se réfugie dans le cirque où il travaille. Steed et Cathy, surveillés par Sica, enquêtent alors au cirque mais Carlo semble s'être volatilisé.


N.B. Un des rares épisodes où Cathy montre un attachement discret envers Steed (scène finale).



Épisode 24 : Le Clan des grenouilles


Fiche technique

Titre original : A Chorus of Frogs

Réalisateur : Raymond Menmuir

Scénario : Martin Woodhouse

Décors : James Goddard


Reste de la distribution

Eric Pohlmann : Mason

Yvonne Shima : Anna

Colette Wilde : Helena

John Carson : Ariston

Frank Gatliff : Pitt-Norton

Michael Gover : One-Six

Alan Haywood : Jackson

Makki Marseilles : Stephanopoulos

et le Kenny Powell Trio.


Synopsis

Un groupe intermittent travaillant pour le Ministère, le clan des grenouilles voit un de ses membres mourir asphyxié alors qu'ils enquêtaient à l'intérieur d'un yacht de luxe. Vénus Smith ayant été engagé par le propriétaire du bateau pour chanter, Steed la rejoint ; et malgré la colère de la chanteuse, Vénus accepte de reprendre du service mais sa dernière aventure ne sera pas sans émotions fortes.


N.B. : Sixième et dernier épisode avec Vénus Smith. Le succès remporté par le personnage de Cathy Gale (et la grossesse de Julie Stevens) est fatal au personnage qui quitte la série. L'actrice semble d'ailleurs adopter pour sa dernière participation une attitude plus proche de Cathy.



Épisode 25 : Six mains sur la table


Fiche technique

Titre Original : Six hands across a table

Réalisateur : Richmond Harding

Scénario : Reed R. de Rouen

Décors : Paul Bernard


Reste de la distribution

Guy Doleman : Olivier Waldner

Campbell Singer : George Stanley

Philip Madoc : Julian Seabrook

Edward de Souza : Brian Collier

John Wentworth : Sir Charles Reniston

Sylvia Bidmead : Rosalind Waldner

Frank Siemen : Bert Bames

Stephen Hancock : le dessinateur

Freda Bamford : Lady Reniston

Gillian Barclay : Miss Francis


Synopsis

Trois armateurs, travaillant sur un projet secret, assassinent leur quatrième confrère. La fiancée du fils de la victime, Rosalind, est une amie de Cathy Gale et demande à la voir à ses côtés pendant ce moment difficile. Cathy ne tarde pas à être troublée par Oliver, un des armateurs, lui-même pas indifférent à son charme. Mais Steed, qui a reçu l'ordre d'enquêter sur cette affaire, est bientôt convaincu que Waldner a trempé dans cette affaire et demande à sa partenaire à l'aider dans ce but. Cathy est réticente car refusant de croire à la culpabilité d'Oliver. À la difficulté de l'enquête se rajoute la tension, plus forte que jamais, entre les deux acolytes.



N.B

Deuxième et dernier épisode où Cathy semble éprouver des sentiments envers quelqu'un (plus même qu'envers Cade du [i]Point de mire[/i] (épisode 9)), ici, par Waldner.



Épisode 26 : La Baleine tueuse


Fiche technique

Titre Original : The Killer Whale

Réalisateur : Kim Mills

Scénario : John Lucarotti

Décors : Douglas James


Reste de la distribution

Patrick Magee : Pancho

John Bailey : Fernand

Kenneth Farrington : Joey

Morris Perry : Harry

John Tate : Willie

Julie Paulle : Angela

Christopher Coll : l'assistant du laboratoire

Robert Mill : Broxn

Brian Mason : Tiger


Synopsis

Steed propose à un élève en judo de Cathy Gale d'entrer dans un club de boxe en prétextant que cela "aidera sa carrière". Méfiante, Cathy apprend en fait que cette généreuse proposition est uniquement destinée à permettre à Steed d'entrer dans ladite salle quand il voudra. Il soupçonne en effet cette salle d'être une vitrine à un trafic d'ambre gris. Cathy, bon gré, mal gré, accepte de l'aider tout en continuant scrupuleusement son rôle de manager. Cette délicate situation force nos amis à enquêter.


N.B

Dernier épisode de la saison 2. Première fois que Steed entre impromptument au domicile de sa partenaire. Les visites "surprises" entre Avengers seront bientôt un élément récurrent de la série.

  

Les coulisses de la saison 02

Le tournage de Chapeau Melon et Bottes de Cuir reprend en mai 1962, sept mois après la fin de la première saison. Le producteur Leonard White et son directeur littéraire John Bryce ont déjà de nombreux scénarios en main, mais ils n’ont toujours pas choisit de partenaire permanent pour John Steed.


Pour les trois premiers épisodes, Steed est rejoint par le Docteur Martin King, interprété par Jon Rollason. Remplacer un docteur par un autre permet de ne pas retoucher les scénarios, mais le résultat n’a pas l’allant et le du dynamisme de la relation Steed-Keel. Il faut quelqu’un d’autre, et les discussions entre Sydney Newman et Leonard White débouchent sur une solution audacieuse : « Sydney et moi, nous voulions tous les deux une femme dans le rôle de Hendry, dit White. Nous voulions une femme dans le rôle en rôle principale, pas à l’arrière-plan. A l’époque, c’était très rare, voire peut-être inédit. »


Newman était inspiré par l’anthropologue culturelle Margaret Mead, une américaine indépendante reconnaissable à sa cape et sa canne fourchue. En 1985, il avouera à Tim Collins qu’une autre femme forte avait frappé son imagination. « À l’époque, il y avait beaucoup de problèmes au Kenya, ave les Mau Mau. J’ai vu un reportage où une matrone d’une quarantaine d’années, dans une ferme de colon, était interviewée dans sa cuisine, avec un bébé attaché dans le dos et un gros revolver sanglé autour de sa taille arrondie… J’ai regardé cette femme, avec une arme à la hanche et un bébé dans le dos, qui racontait la mort de sa famille.  Quelle grande dame ! Je me rappelle avoir décrit ce reportage dans mon mémo, et avoir suggéré de transformer [ le personnage de Ian Hendry ] en femme, mais sans changer leur alchimie : elle devrait rester critique de Patrick Macnee et être physiquement capable de se défendre. »


La nouvelle dame de Chapeau Melon et Bottes de Cuir sera donc Mme Cathy Gale, une farouche anthropologue dont le mari a été assassiné dans leur ferme en Afrique.


White consulte Peter Hammond et Don Leaver sur le casting, et présente à Newman une liste de Cathy potentielles, où Honor Blackman occupe la première position et Nyree Dawn Porter la dernière. Newman ayant une préférence nette pour Porter, il intervertit les deux noms et part en vacances, certain qu’à son retour, les discussions se poursuivront ou que Porter aura été engagée.


White voit les choses différemment : « Elles convenaient toute les deux à mes yeux, mais (et ce n’est pas une critique) Dawn venait de Nouvelle Zélande, et elle ne paraissait pas assez anglaise pou le rôle de Madame Gale. « À la grande surprise de Newman, White suit son idée originelle.


3Ils ont recruté Honor Blackman, une belle blonde avec une poitrine époustouflante, des hanches de jeune homme et des jambes de coureur, s’extasie Patrick Macnee. Ils n’ont pas du tout changé les scénarios, écrit pour un homme, et elle a décidé de les jouer comme si elle était plus forte qu’un home, ce qu’elle était effectivement. »


John Bryce est étonné par la facilité avec laquelle il intègre Madame Gale dans les derniers scripts prévus pour le Docteur Keel, et la dynamique tendue qui existe entre Steed et Keel est conservée.  « Cathy et Steed était à peu près égaux, se rappelle Honor Blackman. Ils étaient différents parce qu’il était plus retors alors qu’elle était beaucoup plus honnête, et jouait toujours franc-jeu. »


La deuxième saison présente encore une autre partenaire pour Steed (que tout le monde a oublié malgré les six épisodes où elle apparaît) : Venus Smith. « Nous avons créé le Docteur King et Venus pour soulager la pression sur les deux personnages principaux dans les scénarios, dit White. Venus était un personnage très différent de Cathy Gale. Elle pouvait emmener les histoires dans la pègre, alors que King et Cathy Gale n’y auraient pas eu leur place. »


A l’époque, Julie Stevens est sous contrat pour cinq ans avec ABC, jusqu’à ce qu’elle soit soudain libérée par le directeur Howard Thomas en août 1962. « Je reçus une lettre d’Howard où il me suggérait de me ranger et d’avoir des enfants, se rappelle-t-elle en riant. Puis, quelques jours plus tard, un vendredi matin, mon agent m’appela pour me proposer de jouer dans Chapeau Melon et Bottes de Cuir. Alors je suis allée au rendez-vous, j’ai rencontré le réalisateur, Don Leaver, et Leonard White. Don ne pensait pas que je convenais, et Leonard pensait le contraire. Je suis rentrée chez moi, et le soir même on m’a rappelée pour savoir si je pourrais revenir chanter. J’ai pris le bus jusqu’aux studios de Teddington, ou m’attendait un charmant pianiste de Jazz, Dave Lee. J’avais cruellement conscience de ne pas savoir swinguer, mais Dave m’a dit : « Laissez-nous faire, le swing, c’est notre partie. » J’ai chanté quelques morceaux avec Dave, et je suis rentrée chez moi. A vingt deux heures, on me rappelait pour me demander de venir au répétitions le lendemain matin. Une fois les négociations achevées on me paya deux cents livres par épisodes. Bien sûr, s’ils m’avaient recrutée à l’époque ou j’éait sous contrat, ils m’auraient eue pour trente-cinq livres par semaine. »


Julie a travaillé pour de nombreuses productions en direct à Teddington, et le tournage de Chapeau Melon et Bottes de Cuir est tout aussi éprouvant.


Chaque épisode est enregistré en une seule longue prise, interrompue seulement pour les scènes filmées auparavant et les pauses publicitaires.


« Pendant les répétitions, Patrick Macnee n’arrêtait pas de courir, il faisait deux épisodes en même temps, dit-elle. Et quand nous arrivions pour le tournage, proprement dit, c’était encore plus frénétique. On passait une porte en disant : « A demain » et on en ouvrait une autre cinq secondes plus tard, dans une autre tenue. C’était une vraie montée d’adrénaline. Dès qu’on entendait le jingle ABC et le thème de Johnny Dankworth, on ne pouvait plus revenir en arrière. »


En décembre 1962, Sydney Newman part pour la BBC où il lancera entre autres Doctor Who et The Wednesday Play. Il demandera à Leonard White de l’accompagner, mais White préfère rester chez ABC et reprendre Armchair Theatre, qu’il produira jusqu’en 1969. Le directeur littéraire John Bryce est promu et devient producteur de Chapeau Melon et Bottes de Cuir. « Leonard adorait Armchair Theatre, et je comprends pourquoi il l’a repris, mais nous avons regretté son départ, raconte Honor Blackman. Cela dit, John Bryce était excellent. Il était un peu plus jeune, et plus « mod » dans son approche de la série. »


Bryce décide de modifier radicalement le personnage de Venus, et donne à Julie Stevens une apparence plus contemporaine. « Quand le scénario de mon troisième épisode est arrivé, elle était tout à fait différente, une fille du Nord un peu excentrique. Je n’avais aucun contrôle là-dessus, » explique Julie.


A la fin de la deuxième saison, le Docteur King est un lointain souvenir, et Bryce décide d’abandonner également Venus Smith. « Je n’était pas surprise qu’ils arrêtent mon personnage, ne n’avais aucune confiance en moi-même, et Honor Blackman était fantastique, avoue Julie. Plus tard, j’ai appris que Leonard m’arait gardée, s’il était resté. »


Mais Bryce voulait explorer a dynamisme entre John Steed et Cathy Gale, un agent élégant et une amatrice coriace. Chapeau Melon et Bottes de Cuir avait enfin trouvé son format de croisière.

Note express

Patrick Macnee : John Steed

Honor Blackman : Catherine Gale (17 épisodes)

Julie Stevens : Venus Smith (6 épisodes)

Douglas Muir : One-Ten (5 épisodes)

Jon Rollason : Dr. Martin King (3 épisodes)

Gillian Muir : Judy (2 épisodes)

29

SEPTEMBRE

1962

Note express

Cet article présente les épisodes de la deuxième saison (1962-1963), en noir et blanc, de la série télévisée britannique Chapeau melon et bottes de cuir (The Avengers), diffusée du 29 septembre 1962 au 2 mars 1963 sur ITV.


La saison 1, principalement diffusée en direct, n'a pas été considérée comme une « vraie saison » sur le plan commercial : la commercialisation de la série en DVD ignore totalement cette saison. La deuxième saison est donc dénommée commercialement « saison 1 », la troisième saison « saison 2 » et ainsi de suite.